Discopathie


Qu’est-ce que la maladie dégénérative du disque?

La Maladie Dégénérative du Disque (MDD) est en général associée au vieillissement. Avec l’âge, vos disques, à l’instar d’autres articulations de votre corps, peuvent dégénérer (se décomposer) et poser des problèmes : c’est une étape naturelle du vieillissement car pendant des années votre corps a subi des tensions, a été « surexploité » et peut-être même mal utilisé. Toutefois, la MDD peut apparaître chez des personnes de 20 ans. Malheureusement, la jeunesse ne vous protège pas toujours de cette maladie. En effet, certains patients peuvent hériter d’une colonne au vieillissement prématuré.

La Maladie Dégénérative du Disque concerne les disques intervertébraux. Ce sont des sortes de coussins entre les vertèbres de votre colonne vertébrale. Ils aident votre dos à porter le poids de votre corps et permettent à la colonne d’effectuer des mouvements complexes tout en maintenant sa stabilité. Avec l’âge, le disque peut perdre sa flexibilité, son élasticité et ses qualités d’amortisseur. Il devient également plus fin car il se déshydrate. Quand tout ceci arrive, le disque passe d’un état souple qui permet un mouvement fluide à un état raide et rigide qui limite vos mouvements et entraîne une douleur.

Si vous ressentez des douleurs chroniques dans le dos ou la nuque, vous souffrez peut-être d’une maladie dégénérative du disque. Celle-ci apparaît généralement dans le bas de votre dos (rachis lombaire) ou votre nuque (rachis cervical). Le développement d’une maladie dégénérative du disque se fait par étapes. Comme vous pouvez le voir sur l’illustration, il existe même différents états et étapes que votre disque peut subir en cas de MDD. Ils peuvent se hernier, s’exclure ou s’écraser. Ces changements peuvent affecter vos vertèbres, comme vous pouvez également le constater sur l’illustration. Par exemple, les becs de perroquet (ostéophytes) peuvent se former alors que votre colonne essaye de s’adapter aux changements des disques intervertébraux.

Les meilleurs produits pour la Discopathie

Les Causes de la Discopathie

La maladie dégénérative du disque est principalement causée par les effets du vieillissement sur votre colonne et en particulier sur vos disques intervertébraux. Elle peut également être associée à une blessure du dos, mais même dans ce scénario, vos disques se sont généralement affaiblis à cause de l’usure de votre colonne. L’ « usure » peut être considérée comme une autre manière de dire « les effets du vieillissement et de la vie quotidienne sur votre

Vos disques et d’autres structures de votre colonne changent avant même que les résultats de la maladie dégénérative du disque (la douleur et d’autres symptômes) ne se fassent sentir. C’est simplement le résultat naturel du stress et des tensions que nous accumulons dans notre dos chaque jour.

Les causes et effets de la maladie dégénérative du disque sont relativement simples : vous vieillissez, vos disques changent, vos os peuvent être affectés et vous pouvez ressentir une douleur. On peut voir la MDD comme un processus de cause à effet ou une cascade : un changement apparaît dans votre anatomie, qui entraîne une dégénération plus importante et des modifications dans les structures de votre colonne. Ces changements combinés entraînent une maladie dégénérative du disque et ses symptômes.

La MDD commence par des changements dans vos disques intervertébraux, mais peut également affecter les autres segments mobiles de vos vertèbres (les disques et articulations zygapophysaires sont les segments mobiles, c’est à dire qui vous aident à bouger). Avec le temps, la structure en collagène (protéine) de l’annulus fibrosus (la partie externe du disque intervertébral) change. De plus, les molécules hydrophiles du disque, et donc l’eau qu’il contient,  diminuent. Ces deux changements réduisent la capacité du disque à gérer les mouvements du dos.

Le disque deviendra moins spongieux et plus fin. Un disque plus fin signifie que l’espace entre les vertèbres au-dessus et en-dessous du disque est réduit, ce qui pose un nouveau problème, cette fois-ci avec les articulations zygapophysaires. Elles aident à stabiliser la colonne et si le disque perd de la hauteur, la façon dont elles bougent est modifiée. Ensuite, le cartilage qui protège ces articulations commence à s’user et ces dernières deviennent trop mobiles.

Cette hypermobilité entraîne un autre changement dans votre colonne. Votre corps essaye d’arrêter le mouvement grâce à la croissance de petits éléments osseux appelés becs de perroquet (ostéophytes). Malheureusement, ces derniers pincent parfois vos structures nerveuses, ce qui crée une douleur. Le bec de perroquet peut rétrécir l’espace nécessaire à la moelle épinière et aux nerfs ; ce problème est appelé sténose spinale. La maladie dégénérative du disque n’entraînera pas une sténose spinale chez tout le monde, mais vous devriez être au courant de cette éventualité si vous souffrez d’une MDD.

Cette maladie peut également être génétique. Vous pouvez être prédisposé à une usure excessive des articulations et des disques. Si une personne de votre famille a ou a eu une maladie dégénérative du disque, vous pourriez également développer une douleur dans le dos ou la nuque, due à la MDD.

Enfin, votre façon de vivre peut également entraîner une maladie dégénérative du disque. Fumer, par exemple, est très mauvais pour vos disques et peut accélerer leur dégénération. En effet, le tabagisme diminue la quantité d’eau dans vos disques et l’eau est ce qui aide, en partie, vos disques à faciliter le mouvement. Avec moins d’eau, vos disques intervertébraux peuvent s’user plus vite.

Les Symptômes de la maladie dégénérative du disque

La maladie dégénérative du disque (MDD) peut affecter n’importe quelle partie de votre colonne, mais la plupart du temps elle attaque le bas de votre dos (rachis lombaire) ou votre nuque (rachis cervical). La zone douloureuse dépendra de la région de votre colonne victime d’une dégénération du disque.

Généralement, les personnes atteintes d’une maladie dégénérative du disque souffrent de douleurs chroniques dans le dos ou la nuque. Toutefois, il arrive que la douleur se réveille, on parle alors de douleur vive. Le symptôme principal reste la douleur, vous devriez donc faire attention à celle-ci et à ce qui la soulage ou l’aggrave.

Avec une MDD, il se peut que vous remarquiez des caractéristiques telles que :

  • La douleur s’intensifie lorsque vous restez longtemps assis, que vous vous penchez, soulevez quelque chose ou pivotez
  • La douleur est moins forte lorsque vous marchez ou courez
  • La douleur est moins forte si vous changez régulièrement de position
  • La douleur est moins forte lorsque vous vous allongez

Il est important de traiter correctement vos douleurs dans le dos et la nuque. Adressez-vous à votre docteur si la douleur persiste, et n’attendez surtout pas plus longtemps si vous présentez l’un des signes d’urgences ci-dessous.

Les Signes qui Montrent que vous Devez Immédiatement vous faire Aider

  • La douleur empire
  • La douleur est handicapante
  • Une faiblesse, une douleur, un engourdissement ou des picotements dans la jambe
  • La perte du contrôle de la vessie ou des intestins

Les Examens en cas de Maladie Dégénérative du Disque

Une maladie dégénérative du disque peut être difficile à diagnostiquer car elle se développe par étapes et peut entraîner une multitude de problèmes (sténose spinale, hernie discale,etc.). Par exemple, votre docteur sera peut-être capable de diagnostiquer très rapidement une hernie discale, mais il lui sera plus difficile de comprendre qu’elle a été causée par une maladie dégénérative du disque.

Si vous avez soudainement une douleur dans le dos ou le cou, ou si la douleur persiste, appelez votre spécialiste de la colonne. (Si vous n’en avez pas déjà un, renseignez-vous sur notre section Trouvez un Spécialiste du Dos et de la Colonne Vertébrale.) Votre docteur tentera de trouver l’origine de votre douleur afin de pouvoir développer un plan de traitement précis pour vous, une façon de contrôler votre douleur et d’autres symptômes de la maladie dégénérative du disque et de favoriser votre rétablissement.

Pour émettre un diagnostic, votre docteur vous interrogera sur les symptômes actuels et les remèdes que vous avez déjà essayés.

Les soins chiropratiques en cas de Discopathie

Si vous ressentez une douleur et une raideur associées à une maladie dégénérative du disque, des soins chiropratiques pourraient être un traitement de choix. La chiropraxie peut améliorer les mécanismes de la colonne en optimisant la mobilité des articulations et en atténuant la douleur musculaire causée par la maladie dégénérative du disque.

La première étape pour les chiropracteurs dont les patients sont atteints de problèmes dégénératifs du disque est de déterminer s’il y a vraiment un problème lié au disque.

Chez les patients âgés souffrant de douleurs dorsales, on constate souvent un rétrécissement du cartilage du disque et la présence de becs de perroquets, que l’on met sur le compte du vieillissement. Certains de ces patients ont appris qu’ils souffraient d’une discopathie grâce à des radios.

Il est plus précis d’appeler ce problème de signes de dégénération sans symptômes actifs, un « syndrome dégénératif des articulations » plutôt que de l’étiquetter sous le terme « maladie ».

Si un patient avec des signes de dégénération du disque souffre de douleurs dorsales, le chiropracteur cherchera trois causes majeures:

  • Une dégénération des articulations spinales peut gêner les mécanismes de la colonne. Dans ce cas, la colonne n’est plus capable de pratiquer ses activités car l’articulation spinale manque de mobilité et le disque est incapable d’assurer sa fonction normale d’amortisseur. La charge qui d’ordinaire est portée par un disque et des mécanismes sains doit être soutenue par les tissus doux, ce qui a comme conséquences des muscles blessés, l’inflammation et la douleur.
  • L’objectif de la chiropraxie est d’améliorer doucement les mécanismes des articulations en optimisant la mobilité de la colonne et en permettant aux tissus doux enflammés de revenir à la normale. Votre chiropracteur pourra peut-être également améliorer la fonction du disque, sauf en cas de dégénération avancée.
  • Des disques écrasés et dégénérés peuvent s’exclure et appuyer sur les nerfs spinaux. Des changements dégénératifs dans les articulations spinales peuvent provoquer une instabilité des disques ainsi que la possibilité d’une hernie discale ou exclue. Les changements dégénératifs peuvent également entraîner un léger déplacement temporaire pouvant comprimer le nerf spinal et ainsi créer une douleur.
  • La chiropraxie comprend des approches douces pour traiter les blessures du disque, parmi lesquelles celles en rapport à une maladie dégénérative du disque. La technique de flexion-distraction, une approche directe mais douce, est utilisée par de nombreux chiropracteurs pour traiter les blessures du disque.
  • La sténose spinale peut entraîner des douleurs dans le dos et la jambe. Les changements dégénératifs dans le disque et les os de la colonne peuvent entraîner un rétrécissement du canal rachidien et/ou des zones où les nerfs sortent de la colonne.
  • En utilisant des approches douces, telles que la technique de flexion-distraction, les chiropracteurs peuvent réduire l’inflammation causée par la sténose spinale et traiter l’origine des douleurs dans le dos et la jambe.